Pourquoi les sites de rencontre gratuits sont-ils de moins en moins fréquentés ?

A la recherche de la personne idéale, pour un soir ou pour la vie. Telle est la question des sites de rencontre. En 2012, selon une étude menée par IFOP, 24 % des Français affirment utiliser les sites de rencontre. Est-ce un cri de désespoir pour trouver chaussure à son pied ? Ou est-ce plutôt le futur qui nous rattrape  ?

Le jeu consiste à se laisser séduire, étant curieuse ou pas, par les méthodes les plus loufoques des sites de rencontre. Des méthodes souvent recherchées et étudiées pour offrir une prise de contact rapide. Trouver l’amour sur la toile du web, c’est possible, mais gare aux déceptions !

Au début du boom des sites de rencontre, les intéressés s’y inscrivaient en toute timidité. C’était encore un tabou, un acte non assumé. Puis vient la phase du site de rencontre rentré dans les mœurs. Des sites de rencontres de plus en plus variés visant des publics différents ou beaucoup plus ciblés. Au départ des sites internet, et aujourd’hui des applications pour Smartphone, de plus en plus simple d’utilisation et à la portée de tous, même les plus jeunes. Aujourd’hui, les utilisateurs désertent de plus en plus ces lieux virtuels. Pourquoi ?

Pourquoi les sites de rencontre gratuite sont-ils de moins en moins fréquentés.Certains utilisateurs sont en quête d’aventure d’un soir, mais d’autres espèrent l’amour, et se désinscrivent souvent déçus. Un mode de rencontre sans suite, qui laisse béats les romantiques et surtout les femmes (87 %). Le choix est si vaste que certains utilisateurs ne trouvent pas leur bonheur dans les sélections, ou se trouvent trahis par les faux profils, ou la mauvaise intention de certains membres.

Il est dit qu’un seul Français sur deux inscrits sur un site de rencontre gratuit ressort vainqueur de l’aventure (en couple). C’est-à-dire que seulement la moitié des inscrits trouverait l’amour ou une aventure sans lendemain sur les sites de rencontre. L’autre moitié serait des gens qui ne sont pas rentrés en contact avec d’autres inscrits, des personnes qui n’ont pas réussi à avoir de rendez-vous ou même des membres qui seraient allés à un rendez-vous qui n’aurait pas abouti en relation durable, mais purement sexuelle.

Dans les coulisses, un autre souci souvent caché par les sites : celui du physique et des préjugés raciaux. C’est une étude américaine qui précise que le critère du physique influence souvent les choix et que les préjugés raciaux se seraient multipliés depuis 2009. Ces vitrines, laissant supposer une rencontre amoureuse, évinceraient les personnes au physique disgracieux, et seraient une source de racisme pour certains. C’est devant le formulaire de leur profil site de rencontre que tout se joue, certains ont tendance à se surestimer, et d’autres ont l’impression de se solder. Cette confrontation à soi-même peut avoir beaucoup de conséquences sur la psychologie. En effet, une personne se lançant dans l’aventure et échouant ne peut que se prendre un coup dans le moral, ce face-à-face avec soi-même est difficile à gérer. Disons que ce n’est pas une situation naturelle. On pense s’inscrire anonymement, mais rapidement nos petits défauts nous rattrapent sans pouvoir les masquer et la réalité refait rapidement surface. Les sites de rencontre sont un vaste terrain mystérieux qui fait fuir les cœurs fragiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *